top of page
Rechercher

LES DIFFÉRENTES PHASES DU CHANGEMENT

Dans de nombreux articles, je mentionne les différentes phases émotionnelles et de résistance au changement vécues lors d'un projet. À mesure que ce projet avance, de nouvelles étapes se présentent, accompagnées de nouveaux défis pour les professionnels et l'équipe. Souvent, nous sommes tellement concentrés sur les résultats du projet que nous cherchons à éviter ou à ignorer ces phases, alors qu'en réalité, en prendre conscience, les accepter et adapter son leadership fait partie intégrante du projet et est crucial pour son succès.

Peu importe la solidité de votre équipe ou de votre projet, il est normal de passer par chacune de ces phases. Je vous propose de comprendre la situation, la cause et le défi qui se présentent à chaque étape, afin de savoir comment agir lorsque vous les affronterez.

  1. Enthousiasme : Nous allons commencer un nouveau projet, et avec cela vient l'excitation, l'émotion et de grandes attentes quant aux résultats qu'il apportera (qu'il s'agisse d'argent, d'efforts ou de changements positifs). C'est un sentiment idéaliste qui nous pousse à vouloir commencer tout de suite, car cela "va changer notre vie". C'est une étape très agréable et quelque peu idéalisée qui provoque des papillons dans l'estomac. Il est bon de démarrer avec enthousiasme, mais n'oublions pas d'être réalistes et de considérer les difficultés et les risques à surmonter.

  2. Peur : Le projet a déjà commencé et les premiers obstacles se sont présentés, jetant quelques nuages gris sur notre rêve. Il est naturel de commencer à ressentir de la peur, car tout changement perturbe les habitudes et oblige à se dépasser. Il est normal de douter, mais ce qui ne l'est pas, c'est de rester bloqué à ce stade.

  3. Résistance : La plupart d'entre nous résistent au changement par peur. Nous commençons alors à reculer, à résister aux changements nécessaires pour ce nouveau projet. Le leadership joue un rôle clé à ce moment-là pour pousser et s'assurer que l'équipe avance. Il doit être un peu ferme pour que toute l'équipe surmonte cette résistance et adhère au changement.

  4. Menace : Le projet est complexe et les résultats ne sont pas encore certains. Nous sommes entre deux schémas, l'ancien et le nouveau, ce qui engendre plus de travail, plus de stress et plus de confusion. Nous nous sentons perdus, incompris et il peut y avoir des tensions au sein de l'équipe. C'est une phase qui perdure et où l'on peut abandonner le projet. Il est important de montrer que le leader est toujours motivé et comprend la frustration de son équipe. Le leadership doit se concentrer sur l'unification de l'équipe, la recherche de solutions collectives et la motivation en rappelant pourquoi nous avons accepté ce projet et y avons cru.

  5. Désillusion : Les premiers tests du projet n'ont pas fonctionné comme prévu. C'est quelque chose de tout à fait naturel, car tout projet nécessite des ajustements. Cependant, cela peut engendrer une forte démotivation, l'envie d'abandonner, un sentiment d'injustice après avoir fourni tant d'efforts sans résultats. Cette phase est cruciale à surmonter le plus rapidement possible. Il ne faut pas rester focalisé sur les "échecs", mais plutôt effectuer des ajustements rapidement et procéder à de nouveaux essais.

  6. Transformation des idées : Nous nous sommes lancés, avons effectué des tests et apporté des ajustements. Depuis l'idée initiale du projet jusqu'à cette phase, nous avons progressé et le projet prend forme, un peu différente de celle que nous avions envisagée, mais cela avance bien. Le défi du leader est de s'assurer que de nouvelles idées d'ajustement émergent, que l'équipe participe de plus en plus à l'avancée du projet et que les premières victoires se manifestent.

  7. Acceptation : Les deuxièmes phases de tests commencent à donner des résultats. Nous pouvons mettre en place un plan pilote dans les opérations réelles, en l'utilisant avec de vrais clients ou en le déployant à plus grande échelle (plusieurs départements ou tous les postes). Chacun des membres de l'équipe initiale devient leader et défenseur du projet. Avec l'ajout de nouveaux membres, la résistance peut réapparaître. Cependant, le projet a déjà été testé et affiné, le défi est donc de veiller à ce qu'il soit utilisé ou mis en œuvre. La manière dont il est présenté est cruciale pour faciliter l'acceptation.

  8. Intégration : Petit à petit, nous nous habituons au projet, le considérons comme une nouvelle habitude et l'acceptons. Nous ne nous demandons plus si nous allons le suivre ou non, ni s'il est optionnel. Continuez d'avancer, peaufinez et mesurez les résultats !

Une équipe préparée, qui sait avant de commencer qu'elle traversera ces phases et saura les reconnaître sans se sentir coupable, a beaucoup plus de chances de réussir. N'hésitez pas à partager cela avec vos équipes de travail et à comprendre que chacun évolue à son propre rythme. L'essentiel est de les encourager à "continuer d'avancer" sans abandonner le navire.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page